Tuesday, June 12, 2018

Machiavel a l’œuvre… encore



( I am sorry, this text was really too long to be translated in English. Try google translate)






  


Avant de commencer, lisez ici ce que j’ai déjà écrit sur Machiavel et son œuvre










   


Ou encore ici
Or even here








    


A présent, je souhaite revenir sur mon post précédent et sur la manipulation la plus réussie de pédés juifs qui est le football allié à la télévision, dans une manipulation de masse qui traine près de la moitié des habitants de cette planète dans des limbes inconnues ou dominent les émotions les plus basiques telles que l’amour, la fierté de soi, la domination ou la soumission de l’autre, etc...








    


Ce que les adeptes du football disent bien souvent pour justifier de la grandeur et de la noblesse de ce sport, c’est que les footballeurs sont les gladiateurs des temps modernes, et ce sans se rendre compte (bien sûr) que ce faisant, ils justifient de la légitimité des combats de gladiateurs comme amusement pour le peuple souverain. Ce que cela veut dire, c’est que le combat de gladiateur qui est une mise à mort spectaculaire est encore accepté comme du domaine du bien dans notre siècle, étant donné qu’il a été épuré du sanguinaire spectaculaire. La mise à mort elle est toujours bien là symboliquement.
Deux peuples s’affrontent donc, bien souvent des peuples n’ayant pas d’animosité l’un vis-à-vis de l’autre, et lorsque l’un est mis à mort symboliquement, il repart la queue basse par la petite porte, l’autre, le gagnant affrontera un autre peuple, et ainsi de suite, jusqu’à ce que finalement un peuple ait été désigné grand vainqueur de tous les peuples de la planète.
Bien sûr, ce combat est truqué a bien des égards, ne serait-ce que du au fait que les peuples qui s’affrontent ne sont pas représentatifs de la terre dans sa diversité, les pools étant faits de telle sorte que les pays occidentaux soient en surreprésentation.
Ce qui est aberrant dans ces jeux, c’est la frénésie avec laquelle les peuples laissés pour compte veulent à tout prix raccrocher le mondial, comme si de la dépendait leur valeur en tant que peuples. C’est que le fameux phallus de Jacques Lacan doit certainement résider a la Fifa.







Enfin bref, que dire des efforts, inutiles pour la plupart, mis en œuvre par ces peuples pour raccrocher le wagon du Mondial, et les échecs répétés dont leurs inconscients collectifs s’abreuvent années après années, tandis que de la même manière, les peuples occidentaux s’abreuvent de victoires années après années.
Sans faire de psychologie de bas étage, nous vous laissons imaginer ce que ces défaites ou victoires peuvent avoir comme effets au niveau du mental pour les peuples participants, et comme répercutions dans le réel dus à ces défaites ou victoires dans le mental.
On peut d’ailleurs rapprocher ces évènements de ce que Freud a écrit dans Totem et Tabou sur l’art et la manière de s’approprier la force de son ennemi. J’ai écrit un devoir sur la question que vous pouvez consulter au lien suivant :






J’ai écrit également quelques posts sur le masochisme, et il serait intéressant de les lire dans ce contexte. Un sadomasochisme cultivé a l’échelle planétaire, et qu’une moitié du monde savoure années après années comme une liqueur amère qui cependant vous saoule comme un mauvais vin dont la cuvée est pénible.










   


Il va sans dire que je ne blâme pas les peuples d’occident pour ce manège ridicule, je m’adresse assez clairement comme à mon habitude aux pédés juifs, qui s’ils font des recherches dans mon blog trouveront très certainement le pourquoi de cette appellation bien méritée de pédés juifs.
Les cons manipulés des peuples occidentaux sont tout aussi vulnérables, victimes et cons que les cons manipulés des peuples du sud. On peut au moins trouver ca de beau a ces mondiaux qu’ils égalisent le monde dans la connerie.

Je rebondis donc sur ce thème de la manipulation pour traiter d’un autre sujet dans la manipulation perceptive qui est celui de temps manipulé qui remet en question nos notions d’historicité.
L’histoire, ou même une histoire, ne peut exister que s’il y a un temps déroulé. Or si dans le monde réel, le temps se déroule suivant le cycle des passages de la lune et du soleil, dans le monde virtuel de l’internet, mais bien avant lui dans le monde littéraire manipulé par les pédés juifs, le temps un des premiers éléments auquel on apporte des modifications rendant le chercheur en histoire totalement déboussolé, et donc, impuissant de fait.
C’est ainsi que la guerre d’Algérie se passe au début du siècle comme vous avez pu le constater dans mon blog, et cela a très certainement du vous interpeller.









J’ai apporté la preuve de la création d’artefacts historiques par les pédés juifs pour supporter leurs thèses en tout genre.
Voici quelques liens pour soutenir mes affirmations :



(Ceci est une reprise traduite du post de mon blog qui a ete efface)








Le résultat de tout cela, c’est une civilisation qui ne sait plus d’où elle vient, et si le fait de savoir d’où l’on vient est si important, c’est parce que cela nous permet de savoir où l’on va.
Sans sa boussole interne dont le temps est une des dimensions, l’individu devient comme un chat a qui l’on a coupé les moustaches : fou. Les moustaches sont ce qui permet au chat de s’équilibrer d’appréhender le monde et de se diriger.





    


Nous avons donc une civilisation coupée de ses racines parce que quelques pédés juifs ont décidé que parce qu’ils pouvaient le faire, et parce que cela allait dans le sens de leurs intérêts manipulateurs, dominateurs et pécuniaires, il fallait le faire.

Aujourd’hui, nous sommes dans un monde en grand partie virtualisé, et toute information passant par internet se voit assignée une date et heure de parution, voire une date et heure de modification. Cela semble rassurant, et cela rassure en général.

Ce qu’il est bon de savoir pour ceux d’entre vous qui n’avez de l’informatique qu’une connaissance d’utilisateurs, c’est que le temps assigné a un évènement sur internet ne dépend pas des cycles de la lune et du soleil, mais du temps assigné au serveur qui héberge la page que vous lisez.
Je vous donne un exemple :
Si mon blog était hébergé sur un server dont le temps zéro était hier à minuit, mon post d’aujourd’hui 10 heures du matin apparaitrait avec la date et heure suivante:
Publié le 1er janvier de l’an 1 a 10:00.








    



Cela nous amène à dire deux choses :

1-    Le temps internet est très mouvant
2-    Il y a autant de temps internet qu’il y a de server dans le monde, et il y en a beaucoup. Le fait est que l’outil Ubuntu permet a des particulier d’héberger leur propres servers. Dans l’absolu, il pourrait y avoir autant de server que d’individu sur terre, et même plus.
Lisez ici ce que j’ai déjà ecrit sur Mark Shuttleworth, le createur d’Ubuntu :



















   


Ce que cela veut dire, c’est que si comme c’était le cas pour moi il y a deux ans a peu près, vous vous fiez au temps pour analyser et décider de la véracité d’une information, hé bien il vous faut revoir vos postulats.

Ce que cela entend aussi, c’est que si une mémoire est créée et créable comme je l’ai plusieurs fois affirmé, tant dans mon blog que dans mon mémoire (p80) aux liens suivants, la flexibilité du temps mental est un des éléments qui en facilite la création, car qui ne ferait pas confiance à sa mémoire collective consignée par amour de l’histoire par des mains attentives à ne pas oublier de vous faire avaler de grosses couleuvres.









Une des couleuvres modernes est que le monde descend du singe, et c’est de cela que j’essayais de traiter tant dans ce post que dans le devoirs suivant :



Cette couleuvre énorme de nos ancêtres les singes qui a pu faire accepter la couleuvre qui consiste à dire qu’un peuple diabolique aurait exterminé en les dénudant puis en les gazant un autre peuple, victime suprême, vieil habitué de la victimisation profitable, nous montre qu’il est devenu désormais possible de nous faire accepter n’importe quelle couleuvre, nous amenant à l’autoflagellation si nécessaire.
Le principe de l’auto flagellation est encore une de ces grandes inventions du bourreau de l’humanité, le pédé juif, qui, pour ne pas se salir les mains, nous amène a accomplir la tache humiliante de nous battre nous-même, voire de nous cogner la tête contre des murs, lui évitant ainsi de se voir reprocher par le monde une maltraitance sur ses sujets esclaves.










No comments:

Post a Comment