Thursday, June 28, 2018

A propos de remplacements et pourquoi on va nous les lacher.


About replacements and why they are going to forget about us.

( This text is too long and has not been translated except for the pictures comments)






Lache l’affaire on est tatoués
Leave it, we have tatoues





Et on t’emmerde
And we fuck you







Pour comprendre ce qui suit, vous pouvez lire mon post d’hier a Propos de mon prince et moi et de notre force mana
To understand what follows, you can read my yesterday post about my prince and I and our mana force







Vous pouvez aussi lire ma série sur notre ascendance royale :
You can also read my series about our royal lineage :






Carl Gustave Jung





Message de Papi a nous
Message from our great grandpa to us

“Pour expliquer et pour illustrer ce qu’il conviendrait au fond de faire, je prendrais l’exemple de la persona. Et si je choisi la persona c’est que, pour nous autres occidentaux, tout en elle est visible et limpide, alors que tout ce qui concerne l’anima demeure dans l’obscurité. Quand l’anima se met avec une insistance inquiétante a la traverse des intentions les meilleures du conscient, suscitant une vie privée qui contraste de la façon la plus pénible avec le clinquant et les dorures de la persona, les choses se passent comme si, toutes proportions gardées, un homme naïf qui n’aurait pas la moindre idée de la persona et des nécessités de la vie sociale commettait dans le monde les impairs les plus malencontreux.
En fait il existe des êtres qui ne possèdent qu’une persona sous développée ou même, pour ainsi dire, pas de persona du tout – “ des Canadiens qui ignorent la politesse trop raffinée des Européens”-; ils sont comme des ours mal léchés qui d’une gaffe passent à la balourdise, totalement innocents de l’une comme de l’autre ( sinon inoffensifs); ce sont des gaffeurs impénitents, tellement plein de tremolo, sentimentaux qu’on n’arrive pas à leur en vouloir; ils sont comme des enfants touchants;  s’il s’agit de femmes, ce sont des créatures que leur manque de tact fera craindre, qui mettent les “pieds dans le plat” et jouent les Cassandres, éternelles incomprises qui ne savent pas ce qu’elles font, présupposant toujours qu’il leur sera pardonné; des créatures qui s’exilent en ne voyant pas le monde et en lui substituent leurs rêves. Ce sont là des cas qui peuvent nous montrer les conséquences qu’entrainent une persona négligée et qui nous permettent de voir ce qu’il importerait de faire pour remédier a de telles carences. Car en effet, de tel êtres ne pourront éviter les déceptions et les souffrances de toute sorte, les scènes et les brutalités dont ils risquent d’être victimes, qu’en apprenant à s’adapter au monde et a comment il y a lieu de se comporter dans le monde. Ils doivent comprendre qu’il y a dans le monde des facteurs et des personnes qui les dominent de très loin ; ils doivent se rendre compte de ce qu’ils font et de ce que leurs actes signifient pour autrui, etc. Pour quiconque a développé sa persona de façon courante, cela ressemble au plan éducatif jardin d’enfants.
Mais si maintenant nous renversons les perspectives et si nous confrontons un sujet qui a une persona brillante avec l’anima et ses problèmes, et si nous prenons comme point de comparaison cet être dépourvu de persona que nous venons de décrire, nous verrons que le premier est aussi enfantin et désarmé en face de l’anima que le premier avec le monde, et que le second en revanche est aussi familier avec le monde de son anima que le premier avec le monde. L’utilisation que ces deux individus font de leurs connaissances, peut naturellement être un abus et l’est très probablement.
Pour celui dont la vie se limite aux plans de la persona en s’identifiant avec elle, la perspective de l’existence de réalités intérieures semble naturellement totalement inconcevable ; il se montre imperméable et impénétrable a cette dimension de la réflexion, tout autant que l’être doté d’une forte anima l’est a la réalité du monde, monde qui pour ce dernier a tout au plus la valeur d’une cour de récréation amusante, voire fantastique. Or l’acceptation sans réserves des données que constituent les réalités intérieures est naturellement la condition sine qua non, le préalable indispensable de toute prise en considération sérieuse du problème de l’anima.”

Extrait de “ Dialectique du moi et de l’inconscient” Carl Gustave Jung, mon papi ( my great grandpa) , p 172/p173/p174 – Editions Gallimard 1964


“C’est pourquoi, pour les motifs psychologiques qui en découlent, je serais tenté de recommander de ne point édifier un Dieu à partir de l’archétype de la personnalité mana, c’est à dire de ne point la concrétiser. De la sorte, j’évite la projection de mes valeurs et de mes non valeurs en un Dieu et un diable, et je me conserve ma dignité humaine, mon poids spécifique propre, dont j’ai tant besoin pour ne pas devenir le jouet des forces inconscientes. [….]

[…] La personnalité mana possède d’une part une connaissance supérieure et d’autre part une volonté supérieure. Lorsqu’un sujet prend conscience des contenus inconscients qui supportaient en lui cette personnalité mana, il est mis dans la situation de devoir tenir compte du fait, d’une part, qu’il en sait plus que le commun, d’autre part, qu’il veut d’avantage que le commun. Cela lui procure une parenté fort désagréable avec les dieux, parenté qui on le sait, a tant impressionné le pauvre Angélus Silesius que, sans même s’arrêter au stade incertain à ses yeux du luthéranisme, il se précipita de son protestantisme outrancier au plus profond du sein de la mère Eglise, pour le plus grand dam, hélas de sa vocation lyrique et de sa santé nerveuse.
Et pourtant le Christ et après lui saint Paul se sont trouvés précisément aux prises avec ce problème. Il en a subsisté beaucoup de traces. Maitre Eckhart, Goethe dans Faust, Nietzsche dans Zarathoustra nous l’ont à nouveau présenté. Goethe comme Nietzsche essaient de nous faire sentir le problème par l’idée des puissances et des dominations. Goethe met en scène le magicien et l’être de volonté sans scrupule qui va jusqu’à s’associer avec le diable. Nietzsche le fait à travers le surhomme et le sage supérieur qui ne connaissent plus ni Dieu ni diable. Chez Nietzsche, l’homme se tient debout dans sa solitude, a l’image de ce qu’il était lui-même, névrosé, financièrement dépendant, au fond sans relation ni avec Dieu, ni avec le monde. Ceci ne constitue pas une possibilité idéale pour l’homme réel qui a une famille et doit payer des impôts. Aucune contorsion intellectuelle visant à nier l’existence du monde ne fait le poids en face de la réalité du monde, quelle que soient les preuves qu’elle prétende nous en apporter ; il n’y a point la d’échappatoire. De même, rien ne saurait prouver que l’inconscient n’exerce pas ses efficacités. Comment un philosophe névrosé pourrait-il nous prouver qu’il n’a pas de névrose ? Il ne peut même pas se le prouver à lui-même.
Telle est la situation, notre âme se trouvant enserrée entre les champs d’action importants de l’intérieur et de l’extérieur, et qu’on le veuille ou non, il faut vaille que vaille satisfaire aux deux. Or nous ne le pouvons qu’a la mesure de nos capacités individuelles.
C’est pourquoi il nous faut méditer non pas sur “ ce que l’on devrait”, mais sur ce que l’on peut et sur ce que l’on doit”.

Extrait de “ Dialectique du moi et de l’inconscient” Carl Gustave Jung, mon papi ( my great grandpa) , p 252/p253/p254 – Editions Gallimard 1964


Mediter a ces posts :
Meditate these posts :

« Dialectique du Moi et de l’Inconscient » par ( by) C G Jung ecrit en 1933 ( written in 1933)








Carl Gustave Jung







Lazlo Endre
Lisez ce que j’ai ecrit sur sa mort ici
Read what I wrote about his death here





Mon Papi / My great Grandpa

Lisez ce que j’ai ecrit sur sa mort ici
Read what I wrote about his death here






La mort de mon Papi date du 20 mars 1939





Pi XII


Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Pacelli  est élu pape le 2 mars 1939 sous le nom de Pie XII 






Le remplacement de Jung ( Jung replacement)






   


    



Lisez ce que j’ai ecrit sur Angela Merkel ici
Read what I wrote about Angela Merkel here







Elton John

celui qui porte des lunettes de soit disant aveugle par amour
The one who has the glasses of the so called blind for love

Lisez ici ce que j’ai ecrit au sujet du pape francois:

Read here what I wrote about Pope Francis:







Lunettes Gucci



Lisez ce que j'ai ecrit sur Jesus et l'aveuglement ici
Read what I wrote about Jesus and blindness here

http://indietrendsetter.blogspot.com/2018/02/o-fortuna-imperatrix-mundi.html







Elton John et Allessandro Michele de chez Gucci






Angela Merkel et Emmanuel Macron

   


Angela Merkel et le Pape





    


Angela Merkel et Martin Schultz

Lisez ce que j’ai ecrit sur eux ici
Read what I wrote about them here







No comments:

Post a Comment